Pendant ce temps, dans notre petit pays, l'écologie reste un sujet sur lequel tout le monde s'accorde : "OK, je veux bien sauver la planète, mais plus tard. La priorité du moment, c'est mon écran plasma".

Contrairement à ce qui avait été annoncé, l'écologie n'a pas été au cœur du débat présidentiel. La preuve : c'est l'un des candidats les plus mal noté par les associations écologistes qui va bientôt devenir notre président.

Je ne sais pas qui est à l'origine de ce fiasco. Certains accusent N.Hulot, d'autres Les Verts. Au final, je me demande si les responsables, ce ne sont pas les citoyens.