Vous ne le saviez peut-être pas, mais il y a des dizaines de façons différentes de faire la vaisselle. Voici 2 exemples.
- Ma belle-mère utilise la technique suivante : mettre du savon sur l’éponge et laver en laissant couler l’eau du robinet.
- Mon père a une approche radicalement différente, il prépare 2 bacs : un bac d’eau savonneuse pour laver, un bac d’eau claire pour rincer.
Entre ces 2 approches, vous l’aurez compris, il y a un impact écologique radicalement différent. Mais surtout, il y a une énorme différence culturelle. Et la, on frôle la guerre de religion ! Si vous voulez éviter les conflits, alors ne mélanger jamais les adeptes de ces 2 techniques dans une même cuisine !

Et n’imaginez pas régler vos problèmes de famille avec le lave-vaisselle, car la aussi, les usages varient. La bataille oppose ceux qui rincent les assiettes avant de les mettre à laver, ceux qui veillent au sens des couverts, et ceux qu’y s’en moquent.
Alors, pour les fêtes, si vous voulez éviter tout conflit, faite comme moi : tenez vous à l’écart de l’éponge et de l’évier !

A voir ailleurs : le gadget écolo super tendance du moment, c'est la noix de lavage. Plutôt utilisée pour laver le linge, certains s'en servent dans leur lave-vaisselle

Plus sérieusement :
Faire la vaisselle à la main ne doit pas être synonyme de gaspillage : aller du moins sale vers le plus sale, économiser l’eau (fermer le robinet pendant le lavage) et utiliser juste ce qu’il faut de nettoyant, telle est la bonne méthode.
Faire sa vaisselle à la machine peut être plus économique en eau et en électricité si le lave-vaisselle est peu gourmand en énergie et utilisé de façon optimale. Bien sûr, il ne faut pas rincer la vaisselle avant de la mettre dans l’appareil, car cela consomme de l’eau inutilement. Pour les poudres de lavage, choisir de préférence celles qui ont des écolabels car nombreuses sont celles qui contiennent encore des phosphates.
Le “bon” lave-vaisselle appartient à la classe énergétique A, tourne à pleine charge et en programme “éco”.