Mon père travaillait pour EDF. Enfant, je n’ai donc jamais appris à économiser l’électricité. Oh, évidemment, depuis, quelques petits évènements m’ont aidés à changer de comportement. Tout d’abord, il y a eu ma première facture d’électricité. Elle m’a fait prendre conscience qu’il n’est raisonnable de partir en week-end en laissant son halogène allumé (Comment ? Vous le saviez et vous ne m’avez rien dit !)

Depuis, j’ai une dette envers la planète (ma dette envers EDF, c'est bon, je l'ai payée !). Pour soulager mon conscience écolo, j'ai donc décidé d'éteindre toutes les lumières chez moi !

Pas tout le temps, non. Juste 5 minutes, histoire de participer à l’opération : 5 minutes de répit pour la planète. 5 minutes de répit pour la planète Comme des centaines milliers millions milliards d'autres personnes, je vais donc éteindre mes lumières le 1er février 2007 entre 19h55 et 20h00, pour attirer l’attention des citoyens, des médias et des décideurs sur le gaspillage d’énergie.

En plus, une légende urbaine raconte qu'il est fréquent d'avoir une hausse du nombre de naissances 9 mois après une grande coupure de courant...

Je lance donc un appel à l'Alliance pour la Planète : l'an prochain, prévoyez un peu plus de 5 minutes de coupure, histoire qu'on puisse vérifier cette légende.

Plus sérieusement :
Pourquoi le 1er février ? Ce jour là sortira, à Paris, le nouveau rapport du groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) des Nations Unies. Cet événement aura lieu en France : il ne faut pas laisser passer cette occasion de braquer les projecteurs sur l’urgence de la situation climatique mondiale.
Si nous y participons tous, cette action aura un réel poids médiatique et politique, moins de trois mois avant l’élection présidentielle !