D’accord. Comme de nombreux internautes, je pratique le « Peer-to-Peer » (certains comprendront "le piratage sur internet" --> à ce sujet, merci de voir la note en fin de billet). Ca nécessite de laisser son ordinateur fonctionner sur une longue durée, ce qui n’est pas un comportement franchement écologiquement responsable…

Voici donc un extrait du dialogue qui se déroule au dessus de mon crâne entre un petit diable qui télécharge et un petit ange qui trouve que c’est pas bien (à moins que ce ne soit l'inverse) : - Pirater une chanson de Britney, ce n’est pas bien - On s’en fou, elle est déjà super riche - Oui, mais quand même. Tu pirates des œuvres culturelles (peut-on classer les chansons de Britney comme œuvre culturelle ?) Moralement, ce n’est pas bien. - Mais les disques sont trop chers ! Le P2P démocratise la culture ! - Oui, mais laisser son PC allumé toute la nuit pour une chanson de Britney, c’est quand même pas écologiquement responsable. Tu as pensé aux ours polaires ? - Attends… je cherche (sur Google) une réponse à cette étonnante question… Ah, ça y est. J’ai trouvé : « c’est peut-être plus écolo de télécharger que d’acheter un DVD en plastique (+ sa boite + sa jaquette en papier glacée) qui aura été transporté dans un magasin via des camions qui polluent. » Et toc !
C’est malin ! Non seulement ma conscience écolo m’en veut à mort, mais en plus je risque de me retrouver en prison…

carali Dessin de Carali

Note importante : Ce blog n'est pas autobiographique. Merci de ne pas tout prendre au pied de la lettre :-)